ActuGamingInternational

Churchill Downs conclut deux opérations d’acquisition

Churchill Downs batiment avec statue de cheval

L’exploitant de casinos et d’hippodromes a étendu sa présence en Illinois et en Pennsylvanie avec l’ajout de deux propriétés à son portefeuille.

Churchill Downs Inc., exploitant de casinos et d’hippodromes du Kentucky, a conclu deux ententes d’acquisition plus tôt cette année dans le cadre de sa stratégie visant à étendre sa présence dans des marchés clés aux États-Unis et à devenir un important propriétaire d’établissements de jeux et d’hippodromes.

Dans une déclaration, Churchill Downs a annoncé l’achat du Lady Luck Casino Nemacolin à Farmington, en Pennsylvanie, pour une contrepartie totale en espèces de 100 000 $. Les nouvelles concernant la clôture de la transaction sont arrivées après l’approbation réglementaire nécessaire que le casino et l’exploitant d’hippodrome ont reçue par le Pennsylvania Gaming Control Board au début de la semaine.

Churchill Downs a donc pris en charge la gestion de la propriété après avoir acquis certains actifs liés à sa gestion auprès de son rival Eldorado Resorts. Lady Luck Casino Nemacolin a ouvert ses portes en 2013. La propriété compte 600 machines à sous et 27 jeux de table.

Churchill Downs a fait l’acquisition de la propriété Lady Luck à titre de condition préalable à la conclusion d’une entente annoncée antérieurement visant l’acquisition de Presque Isle Downs & Casino à Erie, en Pennsylvanie, auprès de Eldorado Resorts, pour une contrepartie totale en espèces de 178,9 millions $. Cette transaction a été finalisée en janvier.

Le mois dernier, Presque Isle a reçu le feu vert de l’organisme de réglementation des jeux de hasard de l’État pour commencer à exploiter une salle de paris sportif. Le casino n’a pas encore construit et lancé son installation de paris sportifs.

devant du casino rivers casino des plaines

Churchill Downs complète l’acquisition du Des Plaines Rivers

Churchill Downs a conclu une autre acquisition plus tôt cette semaine. Cette transaction a permis à la société d’étendre sa présence sur le marché de l’Illinois et d’ajouter le casino le plus performant de l’État à son portefeuille de propriétés.

L’exploitant de casinos et d’hippodromes du Kentucky a finalisé l’achat d’une participation majoritaire dans Rivers Casino Des Plaines. La propriété a ouvert ses portes en 2011 dans la grande région de Chicago, à seulement trois kilomètres de l’aéroport international O’Hare. Il comprend près de 1 000 machines à sous et 58 jeux de table.

Churchill Downs a été en mesure de conclure l’acquisition du casino annoncée précédemment après que l’Illinois Gaming Board ait voté 4 à 0 en faveur de l’entente le 1er mars. La société a payé près de 407 millions de dollars pour une participation de 62 % dans la société mère de la propriété, Midwest Gaming Holdings dont la direction a quitté la société en début d’année pour rejoindre l’équipe de Wild Sultan, le nouveau site de jeu en ligne préféré des français. (plus d’infos)

Churchill Downs dirige une autre exploitation dans l’Illinois – l’hippodrome international d’Arlington, qui est également situé dans la banlieue de Chicago. Les obstacles réglementaires ont entravé les tentatives de l’entreprise d’ajouter des machines à sous et d’autres options de jeu à l’hippodrome depuis des années déjà. Avec l’acquisition de Rivers Casino, Churchill Downs est maintenant entré sur le marché des jeux de casino de l’État.

La société s’est également positionnée pour une entrée sur le marché des paris sportifs de l’Illinois, si la pratique devient légale dans l’état. Toute proposition d’une forme ou d’une autre d’expansion du jeu s’est historiquement avérée difficile à faire survivre à l’Assemblée législative de l’Illinois, mais il y a des pronostics quelque peu optimistes selon lesquels les choses pourraient se présenter différemment cette année.

Le nouveau gouverneur de l’État, J.B. Pritzker, a ajouté la légalisation des paris sportifs au plan budgétaire de l’État pour le prochain exercice financier. Le principal législateur estime que les paris légaux pourraient aider l’Illinois à réduire un écart énorme dans son budget.