ActuArgent

Le Crédit Mutuel Arkea pourrait se séparer du groupe Crédit Mutuel

manifestation indépendance arceau

Le Crédit Mutuel Arkea, qui fait partie du cinquième groupe bancaire français, a déclaré que 290 de ses 331 agences bancaires locales ont voté en faveur de la séparation du Groupe Crédit Mutuel de sa société mère.

Ce vote marque une nouvelle étape dans l’impasse entre la direction d’Arkea et sa société mère, qui a réformé son organisation pour se conformer à certaines règles de la Banque centrale européenne (BCE) – un projet auquel Arkea s’oppose.

En décembre dernier, le Crédit Mutuel Arkea a perdu un procès pour éviter d’être surveillé par la BCE comme l’avait annoncé latribune.fr.

Arkea s’était opposé à ce que la BCE et d’autres banques du réseau du Crédit Mutuel soient contrôlées par la Confédération nationale du Crédit mutuel, leur organe central.

Le Crédit Mutuel Arkea, composé de banques régionales de l’Ouest et du Centre de la France, ainsi que de la banque en ligne Fortuneo, a déclaré qu’il allait maintenant finaliser un schéma juridique pour ses projets d’indépendance, qui serait partagé avec les superviseurs.

Fortuneo est l’un des pilier de cette partie du groupe. Bien que la société ai connu des moments difficile au cours des dernières années à cause de l’augmentation de la concurrence sur le marché des banques en ligne, la banque a bien réagi et à su adapter son offre pour séduire de nouveaux clients. Aujourd’hui, Fortuneo Banque compte plus de 600 000 clients en France et la banque reçoit des avis plutôt positifs de la part des sites spécialisés et des comparatifs de banques en ligne.

Pour ce qui est du groupe Crédit Mutuel Arkea, le nouveau régime juridique devrait permettre à Arkea, qui représente environ 15 % des actifs du groupe, de conserver son statut de banque coopérative après la dissolution.

« Le groupe choisira, en consultation avec les membres de son conseil d’administration, une nouvelle marque pour ses réseaux de distribution « , a ajouté le Crédit Mutuel Arkea dans un communiqué.

Arkea compte 331 banques locales, dont 307 qui se sont exprimées sur la question.

Pourtant, dans une déclaration distincte, sa société mère a contesté les résultats, affirmant que le processus était invalide.

Le groupe a également cité dans sa déclaration les commentaires du ministre français en charge des finances publiques, Olivier Dussopt.

Au début du mois, Dussopt a déclaré qu’une fois qu’Arkea se serait séparée du groupe mère, elle perdrait son statut de coopérative et ne pourrait plus demander de bénéficier de statut.

L’agence de notation Moody’s a révisé à la baisse les notes à long terme du Crédit Mutuel Arkea’s en janvier, tandis que Standard and Poor’s a révisé à la baisse ses perspectives pour les notes Arkea A/A-1, les faisant passer à « négatif ».